[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Crèche]
[Les horaires]
[Le montage]
[L'équipe des monteurs de la crèche]
[L'histoire de la crèche]
[Histoire de l'eglise de Vaudreching]
[Les partenaires de la creche]
[Die Kriche von Vaudreching]
[Le choeur de l'église]
[L'autel de l'église]

N'hésitez pas à demander les brochures sur l'histoire de l'église et de la crèche lors de votre visite

Statues classées, à l'arrière de l'église

Il semble bien que les fondateurs de l’abbaye de Bouzonville, Adalbert et Judith aient résidé depuis un certain temps déjà au château de Bouzonville avant que le comte ne se décide d’entreprendre un voyage en Terre Sainte. Judith, son épouse n’ayant eu aucune nouvelle de lui depuis son départ pour la Terre Sainte et croyant qu’il était mort, convertit par un motif de piété son château de Bosonville en un monastère qu’elle enrichit des biens de son domaine. Cela expliquerait d’ailleurs pourquoi le couple princier s’était retirait à Vaudreching à l’arrivée de la première communauté de bénédictins

Vaudreching était le fief-mère de l’abbaye de Bouzonville. Depuis les premiers temps de son existence jusqu’à sa suppression, le monastère bénédictin a joui de tous les droits seigneuriaux et ecclésiastiques en ce village. Il n’est donc pas surprenant de constater que tous les documents anciens relatifs à l’abbaye bouzonvilloise évoquent le ban et l’agglomération de Vaudreching. Naturellement, au fil des ans la situation évoluera selon les conjonctures. Les rapports entre l’abbé de Bouzonville et la communauté de Vaudreching connurent des moments difficiles.

Au moment de la fondation de l’abbaye, le comte Gérard engloba la terre et le hameau de Vaudreching dans la dotation du monastère. Les religieux contribuèrent grandement au développement de la localité. C’est sans doute au moment de la construction de la première église que Bertram, évêque de Metz, unit la cure de Vaudreching à l’abbaye de Bouzonville, le 5 avril 1207.
Dans la même dotation étaient comprises les chapelles de Heckling et de Brettnach. Le chapitre de la cathédrale de Metz confirma cette union le 27 juin 1310.

Par la suite, les bénédictins dotèrent la localité d’un moulin, élevèrent la maison seigneuriale et une métairie. Le privilège de ces maisons consistait dans la franchise de toutes les charges à l’égard de la Chambre des comptes de Lorraine. La majeure partie des forêts du lieu appartenait aux religieux.

L’église de Vaudreching ne représente extérieurement rien d’extraordinaire comme style. C’est l’église du pauvre peuple à l’ombre de la riche abbaye bénédictine de Bouzonville dont elle dépendait. Seul son plafond en stuc et surtout son ancienneté lui confèrent de réelles valeurs. Il est impossible de déterminer la date de construction. Le fait qu’elle est ‘’orientée’’ nous laisse deviner qu’elle est très ancienne.

 Le chœur est orienté vers l’Est ‘’ vers le lever du soleil ‘’ et la tour à l’extrémité de ce chœur signifie le Christ montant au Ciel, entraînant avec lui son peuple représenté dans la nef. L’entrée principale, fermée aujourd’hui, se trouvait autrefois du côté Nord de la nef et signifiait dans la pensée des constructeurs `` l’entrée ouverte au peuple païen, venant du nord non encore évangélisé. C’est précisément le seuil de cette porte, creusé très profondément sous les pas de ceux qui entraient au cours des siècles passés, qui nous laisse deviner l’âge très reculé de ce sanctuaire. Jusqu’à la Révolution française en 1789 , c’était l’église paroissiale de Bouzonville, Vaudreching, Alzing, Benting, Heckling et même Brettnach. Un évènement historique remarquable est à citer `` le 22 août 1786, les grands-parents du célèbre écrivain BERNANOS, habitant la paroisse, furent mariés en notre église.

photos HEIN A.   JM SEIWERT

L’EGLISE                                

L’église de Vaudreching est sans doute l’une des plus anciennes de la Région, bien sûr, pas sous sa forme actuelle.

       Quelques dates :

1033 Présence d’une paroisse à Vaudreching avant la  la fondation de l’abbaye   
            St-Croix. Existence d’une église.
1178 Incorporation de l’’église par le Pape Alexandre III à l’abbaye de Bouzonville . 
           Rattachement de la chapelle de Brettnach  à l’église de Vaudreching

1714/1715  Travaux de reconstruction du clocher

1726 L’église est interdite pour cause de vétusté.

1758 Reconstruction complète pour lui donner l’aspect actuel

1804 L’église mesurait 75 pieds de long et 32 de large : pouvait accueillir 600p

1821 Restauration du clocher

1833 Réfection du plancher de voûte

1853 Renforcement du clos

1858 Réfection des bancs

1860 Réfection toiture 1861 recrépissage

1958 Remplacement de certains vitraux latéraux ( détruit par explosion)

1966 Construction de la Grotte

2003 Réfection du Clocher

2011-13 Réfection des sols, des peintures et de l'électricité

L'EGLISE DE VAUDRECHING

La  Crèche de Noël à Vaudreching

            AUF DEUTSCH

 Zur deutsche Seite

09.03.2009